Les mémoires de traduction n’oublient rien

La mémoire de traduction (également appelée «MT») est le cœur des outils de TAO. Chaque phrase traduite est enregistrée dans cette base de données de phrases. Cela permet ainsi aux traducteurs d’utiliser la même terminologie dans les mandats ultérieurs.

Voici comment fonctionne une mémoire de traduction

Les mémoires de traduction contiennent toutes les traductions effectuées. Si des phrases identiques apparaissent dans un mandat ultérieur (même des années plus tard), la mémoire de traduction propose les traductions sauvegardées. Le pourcentage affiché indique immédiatement au traducteur le degré de similitude avec l’ancienne phrase et ce dernier peut ainsi décider si la traduction peut être reprise en tout ou partie.

En plus de représenter un gain de temps et d’argent, ce procédé est important du point de vue terminologique: les phrases standard sont ainsi toujours traduites à l’identique et les formulations qui ne sont plus actuelles peuvent être supprimées de la mémoire de traduction. Ces archives fournissent par ailleurs bien entendu des informations importantes sur le contexte. Les mémoires de traduction sont présentes dans de nombreux outils de TAO.

Economisez des frais en utilisant votre mémoire de traduction

Nous enregistrons nos traductions dans votre mémoire de traduction. Si une traduction ultérieure comporte des segments identiques ou similaires, la mémoire de traduction propose les textes enregistrés correspondants. Nous gagnons du temps – vous économisez de l’argent.

Correspondance de contexte

Correspondance à 100 % entre la mémoire de traduction et le nouveau segment. De plus,les deux segments ont le même contexte.

Correspondance parfaite

Variante de la correspondance de contexte dans le cadre de laquelle le fichier à traduire estcomparé à un ancien document bilingue (au lieu de la mémoire de traduction).

Correspondance partielle

La concordance entre le segment du texte source etle segment de la mémoire de traduction est comprise entre 75 et 99 %. Les segments restent relativement similaires.

Comment assurons-nous l’uniformité terminologique?

Lors de la traduction, tout n’est pas contenu dans votre mémoire de traduction. Elle contient certes des exemples concrets pour votre terminologie et les formats souhaités. Tout est en réalité contenu dans le guide de style et dans notre base de données terminologique SDL MultiTerm. Nous utilisons surtout ces bases de données lors des révisions et corrections.

Guides de style

Ce type de document nous sert à consigner les formats courants (celui de la date, des titres, des URL, etc.), les slogans, les formulations standard ou les mentions légales. Vos souhaits à ce sujet nous sont indiqués par vos soins ou directement relevés dans les textes par nos relecteurs et traducteurs au cours des mandats. L’objectif est la standardisation du langage de votre entreprise. De cette manière, nos textes répondent toujours à vos attentes.

SDL MultiTerm

Cette base de données terminologique est une sorte de dictionnaire électronique. Elle enregistre explicitement votre terminologie, votre corporate language et vos formulations interdites, ce qui permet aux traducteurs et aux relecteurs de toujours y trouver les dernières informations relatives à votre terminologie technique et à votre tonalité. SDL MultiTerm sert également de réservoir de connaissances: on peut y ajouter des exemples ou des illustrations. Nous utilisons la dernière version, SDL MultiTerm 2019.

Si vous le souhaitez, nous définissons avec vous le corporate language propre à votre entreprise ainsi que le corporate wording approprié. Toutes ces informations sont ensuite enregistrées dans nos bases de données.

[Name Nachname]

Vous avez d’autres questions sur le thème de la mémoire de traduction?

Nos experts dans ce domaine, sous la responsabilité de Bruno Ciola, sont à votre écoute.

+41 81 750 53 33
bruno.ciola@diction.ch

Actualités